Rio de Janeiro: à la découverte de la ville des cariocas! / Rio de Janeiro: let’s discover the city of cariocas!

J’arrive maintenant sur le territoire brésilien, à Rio de Janeiro ! Je suis toute excitée parce que ma mère me rejoint dans la soirée ! Ce pays me fait rêver et j’ai tellement hâte de voir à quoi ressemble la vie des cariocas (habitants de Rio). De l’aéroport je prends un taxi pour un peu moins de 80 real soit environ 16 euros. Ma mère paye un peu plus cher car elle arrive de nuit. Elle me raconte sur le chemin quele taxi a grillé tous les feux rouge. En se renseignant un peu sur le net, on apprend en fait qu’il a fait ça pour sa sécurité car beaucoup de voleurs profitent de la nuit pour dépouiller les touristes dans les taxis. C’est rassurant !

I’m now coming to Brazil, in Rio de Janeiro! I’m very excited because my mother joins me in the evening!This country makes me dream and I can’t wait to see what the life of the cariocas (inhabitants of Rio) looks like.From the airport I take a taxi for just under 80 real or about 16 euros.My mother pays a little more money because she arrives at night.She tells me that on the way the taxi has run all the red lights.By searching a little on the net, we learn in fact that he did it for her safety because there are many robbers at night to rob tourists in taxis.It’s reassuring !

 

Nous avons réservé un Airbnb dans le quartier Centro (quartier d’affaires). On se rendra compte que ce n’est pas le meilleur quartier pour loger à Rio mais qu’il est quand même proche de certains lieux intéressantscomme le quartier de Santa Teresa.

We booked an Airbnb in the Centro district. We will realize that this is not the best area to stay in Rio but that it is still close to some interesting places like the district of Santa Teresa.

Dès le lendemain nous partons donc à la découverte de la ville. Nous décidons de partir à pied voir le célèbre Escadaria Selarón à 5 minutes de notre Airbnb qui est un magnifique escalier orné de carreaux de faïence venant des pays du monde entier.

The next day, let’s discover the city! We decided to walk to see the famous Escadaria Selarón 5 minutes from our Airbnb which is a beautiful stairs decorated with ceramic tiles from countries around the world.

Une fois en haut de l’escalier, nous décidons de partir à la découverte du quartier de Santa Teresa à pied, un quartier charmant connu pour être le Montmartre de Rio. Les façades sont très belles, et la vue sur tout Rio est impressionnante. On sent que ce quartier est riche et on s’y sent bien. Nousnecomprenonsd’ailleurs pas pourquoi nousne croisonspas beaucoup de monde. On le comprendra par la suite ! Marcher, ça creuse ! Nous décidons donc de regarder un peu les restaurants autour de nous, il est midi mais personne n’est encore attablé à cette heure-ci. Nous repérons un restaurant, et nous arrêtons devant pour regarder le menu. A ce moment-là, un homme s’arrête en moto à notre hauteur et nous demande quelque chose en portugais, je m’avance vers lui en lui disant « como ? » afin d’essayer de comprendre ce qu’il veut et à ce moment-là il pointe un pistolet sur moi et me fait signe de lui donner mon sac à dos. Je suis terrorisée, et bouge dans tous les sens, ne sachant que faire. A cet instant, ma mère me tire par le sac à dos (je pensais qu’elle voulait lui donner) et me pousse dans le restaurant en me criant de courir. Nous courons jusqu’aux cuisines. Et c’est seulement à ce moment que nous réalisons ce qu’il vient de se passer. Je pleure toutes les larmes de mon corps, je suis traumatisée et j’ai eu la peur de ma vie. L’homme, n’a pas pu nous suivre puisqu’il était en moto et sur une voie de tramway. Les gérants du restaurant ont assisté à la scène et s’étaient cachés sous le bar. La police est arrivée 5 minutes après et ce qui est fou c’est qu’il nous demande ce que l’homme nous a volé et en lui disant qu’il ne nous a rien volé il me dit « Bah alors pourquoi tu pleures ? ». Cette expérience arrive tous les jours à Rio et ne choque  presque pas les habitants de la ville, ils sont habitués. Je peux vous dire que je n’avais jamais vu une arme d’aussi près de ma vie.

Once at the top of the stairs, we decide to explore Santa Teresa district on foot, a charming neighborhood known for being the Montmartre of Rio. Facades are very beautiful, and the view of Rio is impressive. We feel that this area is rich and we feel good. We don’t understand why we don’t see a lot of people. We will understand it later! Walking, makes us hungry! So we decide to have a look to the restaurants around us, it’s noon but no one is seated at this time. We spot a restaurant, and we stop in front to look at the menu. At that moment, a man stops on a motorcycle and asks us something in Portuguese, I go towards him saying « como? In order to try to understand what he wants and at that moment he points a gun at me and beckons me to give him my backpack. I’m terrified, and move in all directions, not knowing what to do. At this moment, my mother pulls me by the backpack (I thought she wanted to give it) and pushes me into the restaurant, shouting me to run. We run to the kitchen. And only then, we realize what has just happened. I cry all tears of my body, I’m traumatized and I’ve just been scared to death. The man couldn’t follow us since he was on a motorcycle and on a tramway. The restaurant managers attended the scene and hid under the bar. Police arrived 5 minutes later and what is crazy is that the policeman asks us what the man stole from us and telling him that he didn’t steal anything he said to me « Well why are you crying? « . This experience happens every day in Rio and doesn’t shock the cariocas, they are used to it. I can tell you that I had never seen a weapon so close.

Le pire dans tout cela c’est qu’on a appris par la suite qu’il aurait pu tirer car ces gens-là n’ont rien à perdre. Il faut être extrêmement vigilantdans les grandes villes brésiliennes (Rio, Sao Paulo, Salvador de Bahia) car les armes sont partout.

The worst part of all this is that we learned later that he could have shot because these people have nothing to lose. We must be extremely vigilant in the big Brazilian cities (Rio, Sao Paulo, Salvador de Bahia) because weapons are everywhere.

 

Bien que toujours sous le choc, nous essayons de relativiser et nous nous disons que cette très mauvaise expérience nous servira de leçon pour la suite. Nous sommes rentrées en taxi et nous ne sommes pas sorties de notre Airbnb de la journée. Bon, nous en avons profité pour faire notre programme du mois (prendre des billets d’avion, etc).

Although still in shock, we try to relativize and we tell ourselves that this very bad experience will serve as a lesson for the future. We returned by taxi and did not leave our Airbnb for the day. Well, we took the opportunity to do our program of the month (take plane tickets, etc.).

 

Désormais nous sortons sans sac, donc tout dans les poches et nous marchons le moins possible, nous prenons des Uber, ce qui ne coûte presque rien finalement. Après ce premier jour de frayeur, nous avons opté pour la facilité pendant tout notre séjour à Rio. Nous n’avons pas testé le métro mais apparemment il est très sécurisé. Et je m’excuse d’avance pour la mauvaise qualité des photos, qui ont été prises à 95 % avec mon Iphone (forcément je ne sortais plus avec mon appareil photo).

Now we go out without a bag, so everything is in our pockets and we walk as little as possible, we take Uber, which costs almost nothing finally. After this first day of fright, we opted for ease during our entire stay in Rio. We didn’t test the subway but apparently it’s very secure. And I apologize in advance for the poor quality of my photos, which were taken at 95% with my Iphone (necessarily I didn’t go out with my camera).

 

Dès le lendemain matin nous partons pour le Christ Rédempteur du mont Corcovado, l’emblème de Rio. Pour cela, nous avons réservé nos tickets en ligne et avons choisi de prendre le petit train pour monter le mont Corcovado. Le prix est de 75 reals par personne soit environ 15 euros. Il est aussi possible de faire la randonnée du mont pour les plus courageux. Nous avons prisl’horaire le plus tôt, il me semble que c’était 8 h du matin afin de ne pas se retrouver avec trop de monde. Arrivées là-haut, pendant les premières minutes le lieu n’est pas trop envahi par les touristes mais la foule arrive très vite. C’est si impressionnant de voir le Christ Rédempteur de si près après l’avoir vu des centaines voire des milliers de fois à la télé. Mais je m’attendais quand même à ce qu’il soit plus grand (cela m’avait fait le même effet pour la Statue de la Liberté à New York). Au-delà dufait de voir cet immense Christ, c’est la vue imprenable sur tout Rio de Janeiroet sa baie, sans doute la plus belle du monde qui est extraordinaire. On y voit les plages de Copacabana et  Ipanema, le pain de sucre, et on se rend compte à quel point Rio est une ville très étendue avec des favelas entre les différents quartiers. Nous restons une petite heure là-haut, émerveillées par la beauté de ce lieu, on en oublie nos péripéties de la veille !

The next morning we leave for Christ the Redeemer of Mount Corcovado, the emblem of Rio. For this, we booked our tickets online and chose to take the small train to climb Mount Corcovado. The price is 75 reals per person or about 15 euros. It’s also possible to hike the mountain for the bravest. We took the first schedule of the morning, it seems to me it was 8 am in order not to end up with too many people. Arrived up there, during the first minutes the place isn’t too invaded by tourists but the crowd arrives very quickly. It’s so impressive to see Christ the Redeemer so close after watching hundreds or even thousands of times on TV. But I still expected it to be bigger (I had the same effect for the Statue of Liberty in New York). Beyond seeing this huge Christ, it’s the breathtaking view of all Rio de Janeiro and its bay, probably the most beautiful in the world which is extraordinary. You can see the beaches of Copacabana and Ipanema, the Pao de Açucar, and you can see how much Rio is a very large city with favelas between different neighborhoods. We stay an hour up there, amazed by the beauty of this place, we forget our adventures of the day before!

Une fois descendues, nous partons pour le Jardin Botanique, un très bel endroit avec une variété de plantes du monde entier. On y trouve des cactus, des palmiers immenses (on se croirait à Los Angeles !), de beaux rosiers ainsi que de très belles fontaines entre autres. On y voit des singes et on a même une superbe vue sur le Corcovado ! L’entrée coûte 15 reals soit 3 euros.

Once down, we leave for the Botanical Garden, a beautiful place with a variety of plants from around the world. There are cactuses, huge palm trees (it’s like Los Angeles!), Beautiful roses and beautiful fountains among others. We see monkeys and we even have a great view of the Corcovado! The entrance costs 15 reals or 3 euros.

Pas très loin se trouve le Parque Lage, qui est un petit parc très mignon où se trouve un très beau bâtiment, une sorte de manoir qui appartenait à une riche famille d’industriels brésiliens. Aujourd’hui, ce sont les élèves de l’École des Arts Visuels qui ont le privilège d’habiter les lieux. Au centre du petit manoir se trouve une terrasse très mignonne où l’on peut déjeuner ou prendre un café en ayant une vue imprenable sur le Corcovado. Nous y sommes allées un dimanche, et c’est le jour où les cariocas viennent au parc pour faire des shooting photo. C’était assez amusant. L’entrée est libre.

Not far away is the Parque Lage, which is a very cute little park where there is a beautiful building, a sort of mansion that belonged to a rich family of Brazilian industrialists. Today, it’s the students of the School of Visual Arts who have the privilege of living in the area. In the center of the small manor house is a very cute terrace where you can have lunch or have a coffee with a breathtaking view of the Corcovado. We went on a Sunday, and this is the day when the cariocas come to the park to do photo shoots. It was quite amusing. The entrance is free.

Non loin de là se trouve le Lagoa, c’est un grand lac au milieu d’un quartier assez riche de la ville. S’y balader est donc sécurisé, il est agréable de déjeuner ou boire un verre vers les stands du Parque dos Patin par exemple.

Not far from there is the Lagoa, it’s a big lake in the middle of a rather rich district of the city. Walking around is therefore secure, it’s nice to have lunch or a drink to the stands of Parque dos Patin for example.

Près de Lagoa, il y a aussi un très bon restaurant Gula Gula qui a une carte très variée. C’est une chaîne de restaurants connue pour la qualité de ses produits frais et légers. Nous y avons très bien déjeuné.

Near Lagoa, there is also a very good restaurant Gula Gula which has a very varied menu. It’s a restaurant chain known for the quality of its fresh and light products. We had a very good lunch there.

 

Nous avons également visité un autre emblème de Rio, le Pain de Sucre. Nous avons décidé d’y aller pour le coucher de soleil. Attention de s’y prendre quand même à l’avance pour ne pas le rater. L’entrée est de 80 reals pour les deux téléphériques soit un peu plus de 16 euros. Mais il est également possible d’accéder à pied au premier niveau pour les plus courageux et payer le 2èmetéléphérique 20 reals. Nous n’avions pas réservé à l’avance et quand nous y sommes allées il n’y avait pas de queue. Le Pain de sucre est une montagne rocheuse qui ressemblerait à comme son nom l’indique un pain de sucre. D’en haut la vue est à couper le souffle et totalement différente de celle du Corcovado. C’est ici que nous avons croisé la plus petite espèce de singe du monde ! A la tombée du soleil, tout le monde a applaudit, l’atmosphère y était unique, c’était magique.

We also visited another emblem of Rio, the Pao de Açucar. We decided to go for the sunset. Be careful to go in advance to not miss it. The entrance is 80 reals for both cable cars or just over 16 euros. But it’s also possible to walk to the first level for the bravest and pay the 2nd cable car 20 reals. We had not booked in advance and when we went there was no queue. Pao de Açucar is a rocky mountain that looks like its name suggests a sugar loaf. From above the view is breathtaking and totally different from that of Corcovado. It’s up here that we saw the smallest monkey in the world! At dusk, everyone applauded, the atmosphere was unique, it was magical.

Le Pain de Sucre se trouve dans le quartier d’Urca, quartier que nous avons adoré, il est sécurisé, on y trouve de belles demeures et il est très agréable car bordé par la mer. Un soir, nous y sommes allées pour boire une caïpirinha (la boisson brésilienne par excellence) au fameux Bar Urca, c’est un tout petit bar, dans lequel il n’y a pas de place pour boire un verre donc tout le monde s’assoit au bord du muret qui longe la mer. Venez tôt pour trouver une place ! Ily a un succès fou !

Pao de Açucar is located in the neighborhood of Urca, we loved it, it’s secure, there are beautiful houses and it’s very nice because bordered by the sea. One evening we went to have a drink, a caipirinha (the Brazilian drink par excellence) at the famous Bar Urca, it’s a very small bar, in which there is no space so everyone sits on the edge of the wall that runs along the sea. Come early to find a seat! There is a crazy success!

Bien évidemment, que serait Rio sans ses kilomètres de plages ? Nous sommes allées à Copacabana, la plus populaire. Ici, tout le monde est assis sur des sortes de sièges de camping qu’on loue sur place, et les cariocas n’ont pas l’air de comprendre pourquoi nous préférons rester par terre sur nos serviettes. Ici, le maillot de bain avec le moins de tissu possible est de rigueur, ça décomplexe !Mais pas question de faire du topless, c’est très mal vu !

Of course, what would Rio be without its miles of beaches? We went to Copacabana, the most popular. Here, everyone sits on a sort of camping seat that is rented on site, and the cariocas don’t seem to understand why we prefer to stay on our towels. Here, the swimsuit with the least possible fabric is normal, it’s disinhibited! But no question of topless, it’s not in the culture!

 

Nous sommes également allées sur la plage d’Ipanema (apparemment moins populaire) mais nous n’avons pas vu de grandes différences.

We also went to Ipanema beach (apparently less popular) but we didn’t see any big differences.

Si je retourne à Rio, je prendrais un logement près des plages, je trouve qu’on ressent plus l’ambiance de la ville de ce côté-ci !

If I go back to Rio, I would take accommodation near the beaches, I think we feel more the atmosphere of the city on this side!

 

Si vous voulez boire un verre en rooftop je vous conseille d’aller à l’hôtel Fasano. La vue donne directement sur Ipanema et l’ambiance est très chic. Venez bien habillés car l’accueil peut vous interdire l’accès (le rooftop est censé être réservé seulement aux clients de l’hôtel). Les cocktails sont très bons bien que très chers par rapport aux prix brésiliens mais nous avons passé un merveilleux moment.

If you want a drink in a rooftop I suggest you go to the Hotel Fasano. The view is directly on Ipanema and the atmosphere is very chic. Come well-dressed because the reception may prohibit access (the rooftop is supposed to be reserved only for hotel guests). Cocktails are very good although very expensive compared to the Brazilian prices but we had a wonderful time.

Le dimanche, les routes en bord de plage sont fermées à la circulation donc c’est très agréable de s’y balader. Il y a beaucoup de monde et l’ambiance très bon enfant, on ne se sent pas en insécurité. Par contre, ce sont des zones à éviter à la tombée de la nuit.

On Sunday, roads on the beach are closed to traffic so it’s very nice to walk around. There are many people and the atmosphere is friendly, we don’t feel insecure. By cons, there are areas to avoid at dusk.

 

Il y a encore beaucoup de choses à faire et à voir à Rio, en une semaine vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !

There is still plenty to do and see in Rio, in a week you will not have time to get bored!

 

J’ai trouvé cette ville magnifique, elle a un potentiel énorme mais qui n’est pas exploité. Nous avons croisé très peu de touristes (on ne va pas se plaindre) et cela est dû à l’insécurité constante. Il est dommage de ne pas pouvoir flâner tranquillement et se perdre dans les petites rues. Nous avons beaucoup parlé avec les cariocas et pour eux la situation n’est pas prête de s’améliorermalheureusement.

I found this city beautiful, it has a huge potential but isn’t exploited.We met very few tourists (we will not complain) and this is due to constant insecurity.It’s a shame not to be able to stroll quietly and get lost in the small streets.We talked a lot with Cariocas and for them the situation isn’t ready to improve unfortunately.

0 Partages